Résumé

  • La Haute Cour de Lahore a acquitté un couple pakistanais des accusations de blasphème, annulant la condamnation à mort prononcée par une juridiction inférieure.
  • Les parents de quatre enfants ont été retenus prisonniers dans le couloir de la mort pendant sept ans.

PUNJAB (3 juin 2021) – La Haute Cour de Lahore a annulé la condamnation à mort d’un couple pakistanais catholique. Un tribunal avait condamné Shagufta Kausar et Shafqat Emmanuel à la mort par pendaison en 2014 pour des accusations de blasphème.

« Personne ne devrait être persécuté en raison de sa foi. Cette affaire met en lumière les abus des lois pakistanaises sur le blasphème. Nous saluons la décision de la Haute Cour de Lahore d’annuler la condamnation à mort de Shagufta et Shafqat. Il s’agit d’un grand pas en avant pour la liberté religieuse au Pakistan. Nous espérons qu’elle fera jurisprudence en montrant comment les preuves doivent être évaluées dans les affaires de blasphème », a déclaré Tehmina Arora, directrice du plaidoyer pour l’Asie de ADF International, une organisation de défense des droits humains qui soutient le couple.

Condamnation à mort pour blasphème

Le couple vivait dans la pauvreté avec ses quatre enfants dans un complexe missionnaire de l’Église de Gojra, au Pendjab, au Pakistan. Le 18 juin 2013, des SMS prétendument blasphématoires ont été envoyés à un religieux et à un avocat depuis un téléphone prétendument enregistré au nom de Shagufta Kausar. Kausar et son mari Shafqat Emmanuel ont été arrêtés et accusés de blasphème le 21 juillet 2013. Le couple est analphabète et n’aurait très probablement pas été en mesure d’écrire le moindre texto. Kausar a affirmé que son téléphone avait disparu depuis un mois au moment de l’incident. On ignore qui a envoyé les messages et pour quelle raison.

Le blasphème est passible de la peine de mort au Pakistan et, bien que personne n’ait été officiellement exécuté pour ce motif, des dizaines de personnes ont été tuées par des foules après avoir été accusées de ce crime. Emmanuel avait été torturé pour faire de faux aveux. Ils l’ont battu et ont menacé de déshabiller Kausar avant de lui faire traverser la ville. Un tribunal a condamné Kausar et Emmanuel à la peine de mort. Ils ont fait appel devant la Haute Cour de Lahore, qui les a maintenant acquittés de toutes les charges.

Menace de mort malgré l’acquittement

Soulignant les problèmes qui entourent les accusations de blasphème, y compris dans les affaires qui se soldent par un acquittement, l’avocat du couple, Saif Ul Malook, a déclaré :

« Shagufta et Shafqat sont incroyablement soulagés d’avoir finalement été acquittés de ces accusations de blasphème sans fondement. Les nombreux retards dans l’audition de leur appel leur ont causé beaucoup de souffrance. Ces affaires sont très difficiles à plaider, en raison des problèmes de sécurité. La vie des clients et des avocats est réellement menacée ».

Kausar était détenu dans la même prison qu’Asia Bibi. Dans une affaire qui a fait les gros titres dans le monde entier, Bibi a été accusée de blasphème et détenue dans le couloir de la mort pendant huit ans, jusqu’à son acquittement en 2018. Son cas sert d’exemple bien connu de la menace actuelle qui pèse sur les minorités religieuses dans la région. Après son acquittement, de violentes manifestations à travers le Pakistan ont menacé sa vie et elle a été contrainte de fuir le pays.

Le Parlement européen demande l’annulation de la peine de mort

Le 29 avril, le Parlement européen a adopté une résolution appelant « les autorités pakistanaises à libérer Shafqat Emmanuel et Shagufta Kausar immédiatement et sans condition et à annuler leur condamnation à mort ». Il « exhorte également le Pakistan à abroger les sections 295-B et C du code pénal national et à respecter et faire respecter les droits à la liberté de pensée, de conscience, de religion et d’expression dans tout le pays, en bannissant effectivement l’utilisation des lois sur le blasphème ». Lisez la résolution complète « Lois sur le blasphème au Pakistan, en particulier le cas de Shagufta Kausar et Shafqat Emmanuel » ici.

ADF INTERNATIONAL FRANCE | DOMICILIATION: 115 RUE DE L’ABBE GROULT | 75015 PARIS