Résumé

  • Christos Stylianides est nommé au poste d’envoyé spécial pour la liberté de religion ou de conviction en-dehors de l’UE.
  • La liberté de religion est de plus en plus menacée dans le monde

BRUXELLES (5 mai 2021) – La Commission européenne a nommé aujourd’hui Christos Stylianides envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de croyance en dehors de l’UE. Stylianides a été le commissaire européen à l’aide humanitaire et à la gestion des crises de 2014 à 2019. Depuis 2020, il est conseiller spécial en matière d’éducation dans les situations d’urgence, de migration et d’inclusion auprès de l’actuelle vice-présidente de la Commission européenne, Margaritis Schinas.

« Personne ne devrait être persécuté en raison de sa foi. La reconduction du poste d’envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de croyance en dehors de l’UE est une étape importante dans la démonstration d’un réel engagement envers ce droit fondamental. Nous déplorons que ce poste soit vacant depuis près de deux ans. Nous espérons que le nouvel Envoyé spécial se mettra rapidement au travail en se concentrant sur les besoins des personnes les plus persécutées dans le monde. Nous demandons instamment à la Commission européenne de renforcer la fonction d’Envoyé spécial et de s’appuyer sur l’important travail déjà accompli. Les victimes sur le terrain ont besoin d’une réponse résolue de l’UE. Avec son Envoyé spécial, l’UE peut prendre la tête de la mobilisation internationale. Ce leadership est plus que jamais nécessaire », a déclaré Adina Portaru, conseillère principale de l’ADF International à Bruxelles.

Rôle de l’envoyé spécial

L’envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction en dehors de l’UE a été introduit en 2016 afin de protéger la liberté de religion ou de conviction au nom de l’UE dans le monde entier. Le Parlement européen a demandé que « l’UE mette en place un représentant spécial permanent pour la liberté de religion et de croyance » dans sa résolution du 4 février 2016 sur le meurtre de masse systématique de minorités religieuses par le groupe dit Daech. Une partie du mandat comprenait des visites dans des pays où les persécutions religieuses sont parmi les plus violentes au monde, afin d’aider à remédier à la situation et à élaborer des plans d’intervention. L’envoyé spécial a joué un rôle décisif en aidant Asia Bibi à quitter le Pakistan en toute sécurité après avoir été acquittée des accusations de blasphème.

La poursuite du mandat a reçu un soutien massif de la part de l’Intergroupe du Parlement européen sur la liberté de religion ou de conviction et la tolérance religieuse, des envoyés spéciaux nationaux, des universitaires et de la société civile. Un rapport sur les lignes directrices de l’UE et le mandat de l’envoyé spécial de l’UE, adopté par le Parlement européen le 16 janvier 2019 avec un soutien écrasant (576 voix pour), a souligné la nécessité pour le Conseil et la Commission « de soutenir de manière adéquate le mandat, les capacités et les fonctions institutionnelles, en explorant la possibilité d’un mandat pluriannuel soumis à un examen annuel » .

« L’envoyé spécial a joué un rôle crucial en mettant en lumière au niveau européen les horreurs de la persécution religieuse. Ce rôle a permis de sensibiliser l’opinion à certaines des violations les plus graves et les plus persistantes des droits fondamentaux dans le monde et a contribué à concentrer les efforts de l’UE pour les contrer. L’UE devrait non seulement poursuivre, mais intensifier ses efforts pour protéger la liberté de religion ou de croyance dans le monde », a déclaré Robert Clarke, directeur adjoint d’ADF International.

ADF INTERNATIONAL FRANCE

CS 80002 / 67083 STRASBOURG CEDEX